Hypotension

Contrairement à l’hypertension, l’hypotension n’est pas dangereuse et elle ne provoque pas d’autres maladies potentiellement graves. Elle confère également une protection contre de nombreuses maladies cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire cérébral.

Toutefois, les personnes atteintes d’hypotension artérielle peuvent également présenter des symptômes parfois très invalidants : étourdissements, troubles de la concentration et fatigues sont des symptômes potentiels. Par ailleurs, les performances mentales peuvent aussi être affectées. Les personnes en bonne santé atteintes d’hypotension peuvent avoir des difficultés à se concentrer et réagir plus lentement.

L’hypotension primaire (essentielle) est la forme la plus fréquente d’hypotension et elle n’a pas été classifiée comme une maladie. Elle survient essentiellement chez les femmes jeunes et elle est dans ce cas souvent héréditaire.

L’hypotension artérielle correspond uniquement à une valeur mesurée et non à une maladie. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’hypotension correspond à une pression artérielle inférieure à 100 / 60 mm Hg chez les femmes et inférieure à 110 / 70 mm Hg chez les hommes. Toutefois, toutes les personnes remplissant ce critère ne présentent pas forcément de symptômes et vice-versa, les personnes particulièrement sensibles peuvent souffrir de vertiges et d’étourdissements même si leur pression artérielle est supérieure à ce seuil.

 
 

<%SF_overlay_button2%>